Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le BAPE a tenu une séance d’information le 11 avril dernier. La période d’information et de consultation du dossier par le public se terminera le 12 mai 2017.



Webdiffusion audio en différé :
  Lieu Date En journée En soirée

  • L'Ancienne-Lorette Mardi, 11 avril 2017 ------------------------- Séance de 19 h 30» »



Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

L’agglomération de Québec souhaite réaménager la rivière Lorette pour contrer les inondations, dans le secteur du boulevard Wilfrid-Hamel sur une distance de 4 km, situés sur des terrains privés et publics dans le territoire des villes de Québec et de L’Ancienne-Lorette. Les travaux comprendraient l’installation de murs anti-crues en bois, en béton et en palplanches sur une longueur de 3 625 m, la reconstruction du pont de l’Accueil, la création de trois plaines de débordement et de deux bras de décharge, des travaux dans la zone inondable de la rivière, de déboisement, d’excavation, d’aménagement de chemins d’accès et de revégétalisation des rives.

L’objectif de ces travaux est d’augmenter la capacité hydraulique de la rivière de façon à permettre le passage sécuritaire d’une crue centennale de 85 m3/s. Ces travaux sont estimés à 22 M$ et se dérouleraient entre l’été 2018 et l’automne 2019.

Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

Le promoteur planifierait ses travaux de déboisement entre novembre et mars pour minimiser les perturbations sur la végétation, les oiseaux et le paysage. Les autres travaux seraient réalisés en dehors de la période de crue printanière et automnale. Pour compenser la perte d’habitats pour la faune et la flore, le promoteur entreprendrait des travaux de génie végétal pour obtenir une stabilisation accrue des rives favorisant une amélioration de la qualité de l’eau de la rivière. Des travaux seraient aussi menés pour l’élimination des espèces exotiques envahissantes et leur remplacement par la plantation de végétaux à croissance rapide le long des rives.

Un plan de communication serait mis de l’avant pour informer la population quant aux répercussions sur le climat sonore et la qualité de l’air occasionnées par le transport par camion des déblais et des remblais. La construction des murs anti-crues obligerait le promoteur à l’obtention de servitude sur des propriétés privées. Des acquisitions complètes ou partielles seraient envisagées pour l’aménagement des trois plaines de débordement et les deux bras de décharge. À terme, ces travaux permettraient de préserver les parcelles de terrains existantes.


Pour obtenir l’information sur le projet, vous pouvez consulter la documentation déposée.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle