Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le BAPE a tenu une séance d'information le 16 mars dernier. La période d’information et de consultation du dossier par le public se terminera le 7 avril 2017.

Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

Le projet de la Ville de Montréal consiste à construire un poste de transformation à 315-25 kV pour raccorder l’usine de désinfection à l’ozone et, éventuellement, les autres équipements de la station d’épuration des eaux usées. Il permettrait aussi de raccorder des charges supplémentaires associées à des projets futurs à la station. Ce poste serait raccordé au réseau de transport d’Hydro-Québec par une ligne aérienne à 315 kV d’une longueur d’environ 400 mètres qui sera sous la responsabilité d’Hydro-Québec. Le raccordement aux unités de production d’oxygène et de production d’ozone serait réalisé par des lignes souterraines à 25 kV. La distribution électrique des autres équipements serait assurée par des conduites souterraines à partir de l’unité d’ozonation.

Le coût global du projet est estimé à 47,1 M$ et la mise en service des nouveaux équipements serait prévue pour juin 2018.

Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

Selon l’étude d’impact, la réalisation du projet entraînerait des répercussions, notamment sur les milieux physique et humain. Pour le milieu physique, entre autres, la qualité des sols ainsi que celle des eaux de surface et souterraines seraient touchés. Des mesures d’atténuation visant la prévention des déversements accidentels et la gestion du mode et des lieux d’entreposage, de dépôt et d’élimination des sols et des déchets minimiseraient les impacts.

Pour le milieu humain, l’étude d’impact mentionne que l’une des principales sources d’impact du projet serait la circulation de la machinerie et des véhicules pendant la construction et l’exploitation. Les activités humaines environnantes se trouveraient donc à en subir les effets négatifs. Parmi les mesures d’atténuation proposées par le promoteur, notons la mise sur pied d’un programme de sécurité et un plan de mesures d’urgence diffusés à tous les travailleurs et les sous-traitants et la limitation des transports sur le site des travaux et les activités pendant les jours de semaine (du lundi au vendredi de 7 h à 19 h). Ces mesures d’atténuation diminueraient également les nuisances pour les résidents à proximité.

Enfin, la construction du poste engendrerait des répercussions positives en permettant l’alimentation de l’unité de désinfection à l’ozone et en assurant une plus grande autonomie en électricité pour la station d’épuration.


Pour obtenir l’information sur le projet, vous pouvez consulter la documentation déposée.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle