Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 
Le compte rendu de la période d'information et de consultation du dossier par le  public est maintenant disponible.

À la suite de la séance d’information, un nouveau document (PR8.1) a été ajouté dans ce projet.


Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

Le promoteur, TransCanada, envisage de prolonger une conduite de gaz existante sur une distance d’environ quatre km, d’aménager deux gares de raclage et d’assembler les vannes requises pour l’interconnexion au réseau, dans les municipalités de Saint-Sébastien et de Pike River situées au sud-est de la région métropolitaine de Montréal. Le projet vise à augmenter la capacité du réseau existant de transport de gaz naturel afin de répondre à la demande de ses clients, particulièrement Vermont Gas Systems Inc. (propriété de Gaz Métro).

Le secteur d’implantation du projet s’étalerait entre la gare de raclage de départ qui serait située le long de la route 227 (rang des Dussault) à Saint-Sébastien à celle de réception qui serait localisée le long du chemin Molleur à Pike River. La conduite en acier posséderait un diamètre extérieur de 324 mm de diamètre et pourrait supporter une pression maximale d’opération de 7 295 kPa. Elle serait juxtaposée à un gazoduc existant dans une nouvelle servitude de 15 m de largeur.

Le coût du projet est estimé à 28,6 millions de dollars. Le promoteur souhaite que la construction du projet débute au troisième trimestre de 2017 pour une mise en service prévue à la fin de la même année.

Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

Selon l’étude d’impact, les principales répercussions anticipées s’échelonneraient sur environ six mois, en période de construction. Celles-ci incluent la perturbation temporaire des activités agricoles pendant la construction du gazoduc et l’utilisation permanente de superficies agricoles restreintes pour la mise en place des gares de raclage.

TransCanada n’anticipe aucun risque pour la santé humaine, autant en période de construction que pendant l’exploitation du projet. Cependant, le projet pourrait avoir des répercussions d’intensité modérée sur l’environnement sonore de certaines résidences, en période de construction. À cet effet, le promoteur prévoit valider le niveau sonore au point de réception résidentiel le plus proche du projet situé dans le secteur de la route 133 pendant l’activité de forage prévue sous la route. Enfin, le promoteur fait valoir que le projet aurait des répercussions positives sur l’économie puisque la main-d’œuvre requise pendant les travaux de construction est estimée à 250 travailleurs.


Pour obtenir l’information sur le projet, vous pouvez consulter la documentation déposée.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle