Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le BAPE annonce le début de la période d’information et de consultation du dossier par le public, vous pouvez consulter le communiqué.

Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

L’initiateur du projet, Métaux Blackrock inc., souhaite développer un site industriel ayant une empreinte au sol estimée à 27,7 ha, propriété de l’Administration portuaire du Saguenay, dans le secteur du port de Grande‑Anse de l’arrondissement La Baie à Ville de Saguenay. Ces installations industrielles regrouperaient les équipements tels que concasseurs, tamiseurs, fours, réacteurs, système de gaz de procédé, système de récupération de chaleur, épurateurs, système de traitement de filtrats et des eaux de procédé, composantes électriques ainsi que l’instrumentation et le contrôle.

Pour recevoir les matières premières et acheminer le produit fini, des installations de déchargement des wagons et camions seraient aménagées ainsi que des équipements de manutention à l’usine même ainsi qu’un système de transport des produits finis reliant l’usine aux installations portuaires et routières. L’initiateur estime que le transport des matières premières, en provenance de sa mine à Chibougamau, nécessiterait le passage d’un train de 65 wagons, trois fois par semaine.

L’initiateur du projet prévoit que l’usine de fabrication de fonte brute de haute qualité et de vanadium produirait annuellement à partir de 830 000 tonnes de concentré de vanadium-titane-magnétite (fer), appelé concentré VTM,  environ 500 000 tonnes de fonte brute de haute qualité, 5 200 tonnes de ferrovanadium et 135 000 tonnes de scorie de titane. La fonte brute serait expédiée sous forme de granules en vrac par navire à raison de deux navires par mois. Le ferrovanadium serait expédié par camion.

Des aménagements connexes seraient aussi réalisés, soit la pose par Énergir d’une conduite de gaz naturel longue de 15 km et d’un raccordement de 150 m pour rejoindre l’usine, la construction par Hydro-Québec d’une ligne à 161 kV longue de 10 km pour alimenter l’usine et la construction d’une usine cryogénique pour le O2 et le N2 qui serait opérée en sous-traitance.

Les travaux de construction s’échelonneraient sur une période de 24 mois pour une mise en service attendue en 2020 et la phase d’exploitation de ce site industriel serait prévue pour durer minimalement 30 ans. Le coût du complexe métallurgique est estimé à 655 M$.

Pour obtenir l’information complète sur le projet, vous pouvez consulter l’étude d’impact déposée au Registre des évaluations environnementales du MDDELCC.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle