Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le compte rendu de la période d'information publique est maintenant disponible.


Webdiffusion audio en différé :
  Lieu Date En journée En soirée

  • Maskinongé Mardi, 10 juillet 2018 ----------------- Séance de 19 h 30 » »


Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information publique, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

L’initiateur du projet, soit la municipalité de Maskinongé, souhaite rehausser l'extrémité est de la route de la Langue de Terre située à Maskinongé, en Mauricie. Cette route, qui se termine par un cul-de-sac, donne accès à une pourvoirie ainsi qu’à des résidences principales et secondaires localisées sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent. Située sous le niveau de crue du fleuve pour une récurrence de 2 ans, soit 6,57 m, la route de la Langue-de-Terre se retrouve inondée presque chaque année sur une période pouvant aller jusqu'à un mois. Pendant cette période, les citoyens se déplacent à pied ou à l'aide d'embarcations, mais les services municipaux et de sécurité publique ne peuvent pas tous être assurés. L'extrémité est de la route est plus basse que la portion ouest, ce qui la rend particulièrement vulnérable.

Le projet comprend un rehaussement des 560 derniers mètres de la route de la Langue-de-Terre sur une hauteur maximale de 53 cm. Il permettrait d'égaliser la route à un niveau de 6,035 m, soit le point actuellement le plus élevé du tronçon. Celui-ci demeurerait ainsi sous le niveau de crue pour une récurrence de 2 ans, mais le niveau de service offert deviendrait équivalent pour l’ensemble de la route. L’initiateur prévoit aussi l'aménagement de talus engazonnés dont la largeur varierait entre 75 et 80 cm de chaque côté de la route. Finalement, le projet inclurait le rehaussement des 46 entrées privées qui la bordent jusqu'à la limite de l'emprise de la municipalité.

La municipalité de Maskinongé estime le coût des travaux à 200 000 $. Les travaux dureraient de deux à trois semaines et seraient réalisés au cours de l'été 2018.

Pour obtenir l’information complète sur le projet, vous pouvez consulter l’étude d’impact déposée au Registre des évaluations environnementales du MDDELCC.

 

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle