Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le compte rendu de la période d’information et de consultation du dossier par le public est maintenant disponible.

Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

La marina de Hull est située au confluent de la rivière des Outaouais et de la rivière Rideau. Le Club de Yachting Portage Champlain, communément appelé la marina de Hull, propose d’agrandir les installations de la marina. La marina peut actuellement accueillir 99 bateaux. Le projet d’agrandissement de la marina permettrait d’accueillir ultimement 200 embarcations, dont 20 bateaux de plaisanciers-touristes. L’agrandissement proposé entraînerait la reconfiguration des quais de la marina et permettrait de moderniser et de maximiser les installations. Présentement, il y a environ 430 m de quai pour 99 places alors que la nouvelle configuration de la marina projette environ 600 m de quai pour 200 places.

La phase initiale des travaux serait complétée en 2017 et offrirait 42 places à quai supplémentaires alors que la deuxième phase serait complétée en 2018 avec l’ajout de 36 places. Toutefois, la dernière phase qui accueillerait jusqu’à 23 places de plus serait réalisée uniquement si la demande le justifie. Un total de 127 blocs de béton devraient être déposés sur le lit de la rivière pour servir d’ancrage à l’ensemble des quais flottants. Par ailleurs, il n’y aurait pas de travaux de dragage ou d’autres travaux dans le lit de la rivière.

Le coût du projet est estimé à 1,5 M$.

Les répercussions prévues par le promoteur

Selon l’étude d’impact, les répercussions seraient principalement liées à la mise en place des blocs de béton, à la présence de l’infrastructure et à l’augmentation de la navigation et de l’achalandage. Les principales répercussions du projet sur le milieu biophysique concernent les espèces fauniques et floristiques, la qualité de l’eau, l’habitat du poisson et les berges. Selon le promoteur, la seule nuisance qui est à considérer concerne l’habitat du poisson en raison de l’empiètement sur le lit de la rivière sur une superficie d’environ 644,75 m².

Pour le milieu humain, le promoteur souligne que les principales répercussions découlent de la présence de l’infrastructure et de l’augmentation de la navigation, de l’achalandage et de la circulation à la phase d’opération et d’entretien. Les principales répercussions du projet sur le milieu humain concernent la qualité de vie du milieu environnant, la circulation routière, cycliste et piétonnière, les résidences et commerces, le climat sonore et le paysage. Enfin, certaines de ces répercussions s’avèrent positives à la phase d’opération, notamment en ce qui concerne les activités récréotouristiques et économiques régionales.


Pour obtenir l’information sur le projet, vous pouvez consulter la documentation déposée.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle