Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le BAPE a tenu une séance d’information le 20 juin dernier. La période d’information et de consultation du dossier par le public se terminera le 27 juillet.

Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

La municipalité de Pointe-aux-Outardes voudrait procéder à des travaux de stabilisation de berges le long du fleuve Saint-Laurent sur une longueur de 770 m à l’intérieur de la limite des inondations de récurrence de deux ans afin de protéger la rue Labrie et ses résidents. Les travaux consisteraient dans le démantèlement de l’enrochement existant, le reprofilage de la pente et la pose d’un nouvel enrochement jusqu’au niveau d’élévation de la marée haute. Ces travaux impliqueraient l’excavation d’une clé d’enrochement d’un mètre de profond dans la plage, la mise en place d’un géotextile à partir du haut du talus sur toute la longueur de la zone touchée, la mise en place de pierres filtres et l’ajout de végétaux ou de petites pierres pour stabiliser le talus. Tous les travaux seraient effectués en semaine seulement et à marée basse. Ceux-ci sont estimés à environ 2 M$ et seraient exécutés à l’automne 2017.

Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

Selon l’étude d’impact, la réalisation du projet entraînerait des répercussions, notamment sur les milieux physique et humain. Pour le milieu physique, la superficie totale de l’enrochement passerait de 7 720 m2 à 12 312 m2. Toutefois, l’excavation pendant la marée basse permettrait de diminuer la remise en suspension de particules fines dans l’eau. Quant à l’habitat du poisson, sa superficie serait retranchée d’environ 4 000 m2. Le promoteur s’engage à identifier un projet de compensation pour cette perte. Les travaux seraient effectués à l’automne pour éviter de perturber la reproduction de l’hirondelle de rivage qui s’étend de la mi-mai à la fin du mois d’août.

Pour le milieu humain, la stabilisation des berges permettrait de protéger 35 résidences de la rue Labrie qui sont à risque. Une fois les travaux complétés, le promoteur remettrait en état la surface et les fondations de la rue. Durant les travaux, une voie de circulation serait retranchée, mais le promoteur mettrait en place une signalisation appropriée.


Pour obtenir l’information sur le projet, vous pouvez consulter la documentation déposée.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle